Vous êtes le: visiteur de cette page. Merci d'avoir de l'intérêt pour la Tilkin.

 

Dernière MAJ 21/12/2016

 

SALON MOTO LEGENDE 2016 et ma rencontre avec la moto Tilkin.

 

La moto Tilkin et Bernard Salvat à droite en ma compagnie sur le stand LVM la photographie est réalisée par George Tilkin lui même.

 

stand.jpg

 

Avec Georges Tilkin un bon moment de partage (photo réalisée par Phillip Tooth du site Torquewrite.com)

 

tilkin-Trio.jpeg

 

L'histoire du moteur Tilkin commence pour moi un peu ainsi:

Je connaissait Bernard Salvat depuis déjà quelques temps et nous avons en commun la mécanique ancienne : pour celui qui connaît, il faut savoir  qu'un moteur de Norton Manx ou de 500 Motobécane super-culasse ou autre mono de l'époque est bien plus riche techniquement que le dernier moteur moderne qui ne bénéficie que de matériaux plus endurants. C'était un temps où des ingénieux techniciens pouvaient encore donner à la technologie  ce qu'ils savaient faire de mieux, avec plus ou moins de chance bien sur. Cette époque sera l'apogée des gens comme Fior, Offenstatd, Nougier... La liste est longue et si elle se devait exhaustive elle prendrait plusieurs pages.
J'ai un profond respect pour les gens qui imaginent peut-être parce que j'aurais aimé imaginer moi aussi quelque chose de nouveau. Je n'ai pas ce don mais il s'agit d'autre chose : la représentation mécanique et la compréhension d'un univers technique souvent fermé sinon interne alors voici l'histoire.
Début août 2016, coup de fil de Bernard Salvat très excité qui me dit  avoir retrouvé des traces de la moto dont il avait déjà eu la photo plusieurs année plus tôt. Le RDV est au 8 août et les photos me seront envoyées pour voir  ce qu'il est possible d'en faire. Dès que jai reçu les photos, Bernard me demande si je peux dessiner ce moteur comme je l'avait fait pour le Benelli V8. L'occasion est trop belle et l'acceptation immédiate ; mais je force un peu Bernard à "repartir" aussitôt pour un complément d'information : faire quelques photos supplémentaires et relever les cotes essentielles, indispensables pour redimensionner le moteur. Ensuite, ces éléments en mains, je dessine un principe de faisabilité 3D qui paraitra dans le n° 895 de LVA représentant le "principe" de déplacement des pistons quelque peu similaire à un autre moteur (hydraulique celui-ci) déjà dessiné  et transmis à Bernard pour sa partie #3 technique moto de LVA concernant les différents type de transmission utilisés en moto. C'est un vilebrequin  axial-hélicoïdal. En gros une gorge linéaire inclinée qui actionne des segments circulaires sur lesquels sont raccordés des axes menant perpendiculaires, et, qui à leurs tour déplacent les tiges alternativement remplaçant ainsi les bielles du moteur d'origine. Premier point : identifier les pièces d'origine ayant étés utilisées pour ce moteur et qui pourraient être dessinées au mieux. La provenance de certaines pièces (identifiées essentiellement par B. Salvat et son réseau) est assez variée et conforme à l'époque :

Les autres organes n'ont malheureusement pas tous étés identifiés et se doivent d'être recréés par mon imagination, tels les systèmes d'étanchéité des tiges de piston, divers éléments mécaniques invisibles sans un démontage impensable mais me paraissant relever d'une logique technique ont été dessinés en essayant de respecter ce qui aurait été la logique de l'époque. L'analyse du brevet de Félix George Tilkin est linévitable point de départ du travail. En effet la course des pistons à obtenir est dépendante des angles à utiliser. Je choisi la facilité pour valider le modèle avec dans un premier temps un angle de 16,78° ce qui permet d'aligner géométriquement les tiges de commande avec l'entraxe mesuré  des cylindres et la course à obtenir. Le dessin des cylindres, culasses et pistons me prend pas mal de temps pour être conforme aux photos, ce travail terminé il me faut creuser le système central afin de "coller" au plus près avec le brevet et donc l'esprit d'origine. Pour ce faire je redessine un vilebrequin complet avec cette fois ci un angle de 25° et des chapes décalées pour maintenir la course à 41,8mm : celle du moteur de Mobylette et qui ne peut être modifiée puisque le déplacement d'un piston dans un deux-temps est très précis pour un rendement optimal. Après ce travail, il me faudra réinventer le système de relation des pipes d'admission de forme toroïdale qui se trouvent à l'intérieur du triangle formé par les trois cylindres pour être alimenté par un seul petit carburateur de 10 mm tout en me disant en moi-même que celui-ci devait être à la peine pour fournir 150 cm3 d'air/essence/huile nécessaires aux dits 3 cylindres mais c'est ainsi. La partie lubrification sera aussi intéressante puisqu'elle me permettra des échanges de mails intéressants et cordiaux avec les enfants du concepteur car le « carter sec » positionné sous le carter-moteur cylindrique proprement dit n'est autre que la superposition de deux boîtes de conserve de sardines/harengs dites "Pilchard" : bien pensé car la finesse du métal facilite sûrement les échanges thermiques ! Rien d'idiot, loin de là, et visiblement opérationnel. Bref : après avoir relativement avancé le moteur complet sans les échappements ni organes auxiliaires mais avec les transmissions diverses (démarreur, dynamo et distributeur d'allumage sur le même axe et bien sur transmission primaire), j'ai commencé les vues en coupe plus "parlantes". A ce stade et le salon approchant il fallait trouver d'autre vues et d'autres idées sans dénaturer l'esprit du concepteur, unique possesseur de l'idée : Monsieur Félix-Georges Tilkin. J'ai fini donc par dessiner les échappements et les organes électrique à quelques jour du salon, mais s'il permettent d'avoir une vue complète de l'ensemble, ils n'apportent pas d'explication fonctionnelle à l'ensemble. Le 18 novembre invité par LVM je me retrouve donc au salon avec Bernard Salvat pour animer le stand. La moto est là sur son podium je la vois pour la première fois et elle est magnifiquement conservée, nous installons un grand écran fourni par LVM relié à mon Portable pour montrer les images 3D réalisées afin que les visiteurs soit en mesure de comprendre le fonctionnement de la Tilkin. A notre grand étonnement c'est quasiment un flot ininterrompu de gens venant voir la Tilkin pour admirer cette moto qu'il ont aperçu dans le LVM N° 895 ou sur le site internet de l'éditeur. La demande est importante et nous essayons de fournir les informations utile, vidéo à l'appui pour démontrer que le système est réellement efficient et que la moto à marché. Pendant trois jours nous avons reçus des gens admirablement curieux et je les en remercie, ils ont tous été d'une gentillesse extrême mais sont tous repartit ravis d'avoir compris le système et les remerciements de leur part à été un réel plaisir. Un prof de mécanique est venus spécialement avec 9 élèves pour que je puisse leur expliquer le principe. Bref un Week-end parfait et une ambiance très "motarde" et bon enfants. Voilà c'est fini l'histoire est belle mais passée, alors, je vais maintenant vous montrer ce que les visiteurs du salon ont vu.

 

Mes remerciements à:

·         Georges Tilkin, fils de Félix qui a autorisé la présence de la moto au salon et nous à accueillit ce qui restera longtemps dans ma mémoire, mon amitié leurs est acquise et je le crois est réciproque.

·         Bernard Salvat bien-sur pour son implication et patience dans cette histoire.

·         Les gens de LVM qui ont œuvrés pour que tout se passe bien. Et leur commentaires sur le salon dans le numéro du 02/12/16

·         Et surtout, tout les visiteurs qui ont été intéressés par la moto Tilkin, et, ils étaient nombreux.

 

Soirée du 19 chez les Tilkin avec dans l'ordre: au fond à gauche Claude Tilkin, en face d'elle les deux Ravard (Jean Luc et Gilles).

Devant à Droite Georges Tilkin, Bernard Salvat est à coté de Claude et moi se suis surement quelque part !!

 

Repas.jpg

 

Place aux images et aux vidéos téléchargeables.

 

Mais d'abord la maquette fabriquée par Félix Georges Tilkin pour théoriser le système.

Un 12 Cylindres en double barillet, restaurée par Frédéric Soupey pour le salon:

 

maquette.jpg

 

Cliquez sur l'image pour accéder à la page dédiée à la maquette

 

 

Puis des vidéos (de nouvelles bientôt à venir) :

 
 


 

Voici le dessin du vilebrequin atypique de la moto avec son maneton incliné à 25° et qui permet l'entrainement (via un ensemble segments/axes) des 3 tiges de piston pour obtenir la conversion rotation/linéarité.

 

vilo.jpg

 

Un des cylindres à transfert rapporté de la machine issu des mobylettes de l'époque (vue sans le transfert).

 

cylindre.jpg

 

Principe simlifié du moteur Tilkin avec vue sur les tiges de coulissement et les pistons.

 

principe1.jpg

 

Schémas latéral montrant le vilebrequin en position incliné (piston droit en haut au PMH) et les pistons et tiges en place.

 

principe2.jpg

 

Coupe du moteur complet avec transmission primaire et entrainement de l'allumage (petite chaine en haut à gauche).

 

principe3.jpg

 

La même sur son socle avec la plaque en hommage à papa Tilkin.

 

principe4.jpg

 

Les échappements vue de dessous.

 

image026.jpg

 

Quasi complet vu de côté.

 

tilkin88.JPG

 

 

Au 21/12/2016: Cette page est toujours en cours de construction, merci de votre patience.