Le V8 que Benelli n'a jamais construit.

Dernière modification le 16/08/2015

La réalisation suivant photos


Etape 1: le bloc Cylindre

Bon allez aprés deux mois passés a cogiter et à chercher des infos illusoires de la part de celui qui a ces moules, (même par le forum Benelli) on débute !
Le bloc un peu taillé à la serpe et les crénelages des ailettes m'ont fait flipper, il me faudra reconstituer le bas et le haut moteur et je pense en ch... grave !

Vue de profil

bloc_4

Vue de face

bloc_1

Bref: cela ressemblerait à ça (cylindres avant à gauche) !

bloc_2

Bon et puis un peu pour le fun j'ai quand même regardé si c'était pas trop déconnant dessous avec les côtes récupérées avec des vues en perspective.
Ben non çà a l'air pas mal et j'ai un peu surdimensionné le puit de distri en largeur. De toute façons tout ceci sera vide mais j'aime bien vérifier et puis l'image est chouette !

bloc

Etape 1: les culasses et les caches culbuteurs

Une culasse  c'est compliqué pour un quatre cylindres classique mais là y en à deux et pas totalement identique difficile de faire une modif, il faut la faire deux fois donc on part sur un module de base et dés qu'il faut décaler des truc on fait une copie et on réplique à la main.

Premier étage comme les fusées.

culasse

Deuxiéme étage avec évolution du dessin avant/arrière pour montrer la compléxité

V8

Ca commence à ressembler à un moteur, sur le plan on ne voit pas a quel point la distri est grosse malgré la cylindrée et je soupconne Benelli d'avoir envisagé une cylindrée plus important pour ce moteur soit 350 ou même 500 car cela me semble possible au niveau alésage. Voilà, j'ai respecté les dimensions du plan à la lettre.
Et j'ai perdu du temps par bétise car les sorties d'échappements ne sont pas les mêmes à l'avant et à l'arrière donc j'ai du les refaires sur la culasse avant.

Dernier étage avant couverture


Haut moteur

Et le cache AAC pour finir.

cache

Le Haut Moteur terminé ou presque.

Voici enfin quelque chose de viable à montrer et je me suis demandé comment caser les carbus dans ce bazar.

Vue 3D avec les caches culbus et les bouchons d'AAC. On vas imaginer un moyen de visser les caches sur la culasse pour faire joli.
Les problèmes commencent avec les alignement de carbus comme je l'avais prévu.
Et puis en fin de compte les carbus passent avec des prolongements et des pipes légérement coudées.
Peut-être pas trés catholique mais bon c'est conforme à l'époque ou faudra que je triche un peu pour faire autre chose.

Vue en perspective 3/4 du moteur je pense m'arrêter là pour le haut ou ce seront des détails mineurs.

bloc complet

La même avec des couleurs plus machine d'usine (a vous de voir).

moteur

Toujours conforme au plan de coté mais les carbus me semblent énormes (voir la rubrique études).
Peut-être devrait-je les réduire car j'ai eu du mal à les caser, et, peut-être sont-il destinés à une autre cylindrée ?

bloc complet

Et vue du dessus "The foutoir", ça m'impressionne quand même d'avoir dessiné ça.

dessus

Etape 3: le carter moteur et son bac à huile (ensemble complémentaire).

C'est la pièce la plus importante du moteur et pourtant dans celui-ci, coincé entre le bac à huile et le haut moteur volumineux elle semble ridicule mais son importance est cruciale: qui vas supporter le vilebrequin arbre intermédiaire d'arbre primaire, et, les arbres de boite ainsi que l'embrayage.

J'ai bien avancé mais j'ai deux consultants de choc avec moi à présent (Jean Huppert et Didier Ganneau) et ils me guide tour à tour (dans des directions différentes) c'est vrai que ça aide (ou pas) là je plaisante car je les en remercie tout les deux.

Vue de Gauche quasi terminée (il manque la commande d'embrayage).

v8

Vue de droite quasi terminée, il manque des choses mais je sais pas quoi ! Peut-être un socle.

v8

Je pense que je suis arrivé au bout du bout voici donc la dernière mouture du moteur et la plaque qui ira avec:

v8

v8

A noter la commande d'embrayage (cette pièce qui posait problème, mais, qui finalement se démonte bien avec la boite extractible ce qui est plus logique).

Cela représente environ: 170 Heures de dessin (je ne parle pas de l'étude, ni des échanges avec mes consultants bien sur).


Voilà: je pense que c'est fini !

Et la version improbable pour Didier Ganneau c'est ici


En cours